On l’utilise aujourd’hui sous de nombreuses formes (transparent, coloré, fin ou très large, renforcé, double face,…), et pour autant d’applications (bricolage, isolation, électricité), mais le ruban adhésif a été inventé pour une raison pratique particulière.

Dans les années 20, les voitures américaines étaient bicolores : pour arriver à ce résultat, les carrossiers utilisaient du journal afin de séparer les couleurs. Or le décollage de celui-ci abimait leur travail. C’est Dick Crew, assistant de laboratoire chez 3M (Minnesota Mining & Manufacturing Co.) qui mit au point en 1925 un ruban adhésif collant sur les deux bords, répondant ainsi à leur problématique. Les employés de 3M surnommèrent cette invention « scotch tape » (ruban écossais) du fait de l’économie de colle réalisée (les Écossais seraient radins…).

Scotch est désormais une marque déposée, et un mot passé dans le langage courant. Il fut mis en vente pour la première fois en 1930; la version transparente « Magic » que nous connaissons tous est sortie quant à elle en 1960. Une version facilitant l’ouverture des parties scotchées a été prototypée récemment : Rip Cord.
Puis, de nouveaux types d’adhésifs ont fait leur apparition : les masking tapes, apparus en 2006 au Japon de la collaboration entre un industriel et trois artistes. Repositionnables, déchirables et inscriptibles grâce au papier washi (papier de riz) qui les composent, on les trouve de diverses couleurs, divers motifs pour décorer tout ce que bon nous semble…

Max Zorn utilise quant à lui le classique scotch marron pour réaliser de superbes illustrations
A vos rouleaux !

Une histoire racontée par Johann Paquelier.