D’où vient le Velcro ?

Hé oui, la nature est bien faite !
C’est en effet elle, et plus exactement la bardane qui a inspiré en 1941 l’ingénieur suisse Georges de Mestral. Intrigué par les particules de plantes qui restaient accrochées à son pantalon à chaque retour de partie de chasse, il découvrit au microscope les minuscules crochets dont elle était pourvue.

Crochets de la bardane

Ça vous est sans doute déjà arrivé ! – Wikimedia

Dix ans plus tard, de Mestral dépose le brevet de la bande auto-aggripante « Velcro » (Vel pour velours et cro pour crochet) : deux parties en nylon, l’une constituée de boucles, l’autre de crochets, et pouvant s’attacher et se détacher à loisir. En 1952, la marque Velcro est déposée.

 

Detail d'un velcro

Le fameux scratch ! – Le saviez-vous ?

Velcro est aujourd’hui une société internationale. Et son produit, vous l’utilisez tous les jours !

L'utilisation du velcro

Les nombreux usages du velcro !

On a même inventé des jeux dédiés…

Jeu avec gants velcro et balle

Le scratch pour jouer – Trèfle.com

Le Velcro a ses défauts néanmoins, dans la faiblesse de son accroche, de même que le velours peut aisément attraper diverses poussières le rendant moins efficace. L’Institut de formage des métaux de l’Université technique de Munich a imaginé alors un velcro métallique, plus solide encore : résistant aux attaques chimiques, pouvant supporter une traction de 35 tonnes par mètre carré et ce jusqu’à une température de 800°C, Metaklett fut prototypé en 2009. Industrialisable, il est destiné à l’aéronautique et à l’automobile principalement.

 

Le velcro metallique Flamingo par TUM

Une évolution du velcro – Designboom

Le Velcro se veut aussi créatif : la marque de pneumatiques Lassa démontre l’efficacité de l’adhérence de ses modèles en jouant avec des scratch en lieu et place des pages d’un magazine automobile…

 

Publicite Lassa dans un magazine avec du Velcro

Du Velcro dans un magazine ! – AdGoodness

Le designer espagnol Luis Eslava en a même fait des installations, dont celle au Conran Shop de New York en 2008…

 

L'installation Face to face utilisant du Velcro par Luis Eslava

Rojo New York – TEXTILE SOURCE BLOG

Rachel O’Neill, des lampes, et Yong Joo Kim de superbes bijoux qui ont fait l’objet d’un lancement sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter :

Pas de Velcro, mais vous vous sentez l’âme d’un artiste ? Essayez avec du Scotch !

Une histoire racontée par Johann Paquelier.

Crédits image d’en tête : btaxor

By | 2017-01-04T22:46:45+00:00 février 20th, 2013|Categories: A la découverte des objets, Objets d'aujourd'hui|0 Comments

About the Author:

Laisser un commentaire