Des objets qui se mangent !

Petit, lorsque vous aviez faim et qu’il n’était pas encore l’heure de manger, on vous disait peut-être « mange ta main, et garde l’autre pour demain ».
Eh bien désormais, vous pourrez manger non pas votre main, mais votre assiette ou votre verre !

Ce qui pourrait ressembler à une tendance ou à une folie de designer pourrait bien s’installer dans notre quotidien dans les années à venir… Déjà en 2003, le designer vénézuélien Luis Enrique Sardi développait pour Lavazza la Coupe Cookie, tasse en biscuit dont l’intérieur est tapissé de sucre afin de la rendre étanche au liquide.

La tasse biscuit Lavazza du designer Luis Enrique Sardi

Boire ou croquer, il faut choisir – UQAM

Et pourquoi ne pas l’accompagner de cette cuillère, également en biscuit, conçue par Shin et Tomoko Azumi ?

Spoon Biscuit de Shin et Tomoko Azumi

La cuillère qui se mange ! – A Studio

La version salée existe également…
En 2010, on put découvrir ce concept de gobelets réalisés en agar agar, produit gélifiant comestibles à base d’algues rouges. Pensés par le studio The way to see the world, ces gobelets sont parfumés à la menthe ou au citron. Une bonne idée pour les festivals ? Une gamme semble même avoir été développée, et est commercialisée.

 

Jelloware, le verre qui se mange

A boire et à manger – BuzzEcolo

Sankt Gallen, marque de bière japonaise en a réalisé en chocolat, pour sublimer son breuvage…
Allons plus loin encore : pourquoi les emballages ne seraient-ils pas comestibles eux-aussi ? Toujours en 2010, le designer français François Azembourg concevait avec l’équipe du Laboratoire des bouteilles comestibles fabriquées à partir d’algues brunes. Pour boire, il suffit de casser le haut de ces bouteilles dont le matériau serait à même de remplacer le plastique que l’on trouve habituellement.

Concept de bouteille comestible par le design François Azembourg

Le futur de nos bouteilles ? – LeVif

Plus fort encore : David Edwards, fondateur du Laboratoire (et dont nous parlions déjà ici) a inventé les Wikicells : des emballages d’aliments lavables à l’eau et comestibles ! Fini les packagings qui envahissent nos poubelles ? Pas sûr : l’élaboration reste encore complexe et lente comparé à la fabrication d’emballages classiques, et des questions d’hygiènes se posent encore. Voici une vidéo pour en savoir plus :

A l’heure où cet article est rédigé, la Saint Valentin approche… Messieurs, si vous lui souhaitez, dites-lui avec des chamallows !

Soutien-gorge en chamallow par les Radi Designers

Des dessous qui se mangent… – Radi Designers

Et vous-mêmes, cuisinez-vous vos ustensiles ?

Une histoire racontée par Johann Paquelier.

Crédits image d’en tête : tetellita

By | 2017-03-08T10:11:52+00:00 février 13th, 2013|Categories: A la découverte des objets, Design, Objets de demain|3 Comments

About the Author:

3 Comments

  1. claude L. 5 février 2015 at 12 h 48 min - Reply

    pour les dessous en machmallow, existe-t-il aussi le bas ?

Laisser un commentaire