Après avoir étudié le toboggan, place aux acrobaties !
Celui-ci aurait des origines eskimo : deux groupes d’une vingtaine de personnes tenant une couverture en peau de phoque, deux « sauteurs »… et c’est à celui qui va le plus haut qui gagne ! On pense également que ce moyen de translation permettait de repérer les baleines en mer.

Jeu de trampoline inuit

Jeu de trampoline inuit – Musiques incongrues

Plus proche de nous, on évoque les Due Trampoline, duo de trapézistes américains qui finissaient leurs numéros par des sauts sur le filet de protection; mais c’est à George Nissen qu’on doit le trampoline moderne, tant dans l’objet que dans la pratique.

George Nissen, inventeur du trampoline moderne

George Nissen – Brentwood

En 1926, ce professeur d’éducation physique tend un filet de trapéziste dans un cadre métallique, concevant ainsi le premier appareil tel que nous le connaissons. Il sera commercialisé dans la foulée grâce à son associé gymnaste et artiste Larry Griswold…

Le trampoline était en effet au service du spectacle ! Au-delà de son aspect ludique, il devint un outil d’entraînement pour les astronautes américains et cosmonautes russes, et un sport à part entière avec les premiers championnats universitaires américains en 1946.
A la fin des années 50, il arrivait en Europe.

Trampoline ancien

Trampoline ancien – Allposters

Aujourd’hui, un trampoline de compétition ressemble à ça :

Trampoline de competition

Trampoline de compétition – Trampolinesgb

Et voici un modèle de jardin. L’un comme l’autre ont évolué vers plus de sécurité.

Trampoline de jardin

Trampoline de jardin – France trampoline.

Voyons plus grand : pourquoi pas un pont rebondissant à structure gonflable qui traverserait la Seine ?

Archtriumph, le pont trampoline gonflable

ArchTriumph par Atelier Zündel Cristea – Inthralld

… ou une route trampoline, au beau milieu de la forêt russe, créée par les architectes estoniens de Salto !

N’y a que lui qui n’a pas besoin de cet outil pour sauter !

Une histoire racontée par Johann Paquelier.

Crédits image d’en tête : Blondefabulous