Des pneus sans air !

 

Stupéfiante annonce, et pourtant c’est peut-être le futur des roues de nos véhicules…
Petit rappel historique : après le brevet sur la vulcanisation du caoutchouc déposé en 1839 par l’américain Charles Goodyear, John Boyd Dunlop utilise (en 1887) une sorte de chambre à air autour des roues en bois du vélo de son fils, ce afin d’apporter un peu de confort et une meilleure adhérence.
Il améliore le système un an plus tard en intégrant une valve. Son pneu reste toutefois difficile à réparer en cas de crevaison… et en 1891 ce sont les frères Michelin qui mettent au point le premier pneu démontable à chambre à air. Le pneu apparaît sur la voiture en 1895, et devient tubeless (sans chambre à air) en 1929 grâce à Edward Brice Killen.
En 2005, Michelin innove à nouveau avec ceci…

Voici le Tweel (contraction de tyre et wheel, pneu et roue), où jante et pneu sont en effet solidaires.
Plus d’air donc, mais des rayons déformables en matériau composite assurant l’amortissement :

Fini les pneus sous gonflés et les crevaisons ! Un tel principe assurerait également des gains en stabilité, en confort et en consommation par rapport à des pneus traditionnels. Comme on peut le voir sur cette vidéo, le concept Tweel est transposable dans tous les domaines, mais il semblerait que des secteurs tels que le BTP ou l’armée soient privilégiés.

Plus récemment, c’est le fabricant Bridgestone qui propose un pneu sans air. Présenté au Tokyo Motor Show 2011, ce modèle thermoplastique (recyclable) est sensiblement différent du Tweel car monobloc et avec un jeu de rayons différents, assurant une meilleure résistance. Sa mise en œuvre serait même plus simple…

Il semblerait pour le moment qu’on ne puisse rouler à des vitesses élevées avec ces pneus, ce qui ne gênera pas l’armée américaine dont les besoins sont tout autre. Les pneus étant le talon d’Achille des véhicules militaires, la start up Resilients Technologies LLC a développé depuis 2006 et conjointement avec le département de la Défense un pneu sans air pour engins lourds. Sa conception en nid d’abeille réduirait bruit et chaleur générés lors du roulage. Deux ans et de nombreuses batteries de tests plus tard, on parle maintenant d’adopter un look plus conventiel aux flancs de ces pneus…

… et de les adapter pour le matériel d’exploitation minière, les machines agricoles, les engins de chantier… et le VTT. Les deux-roues ne sont en effet pas en reste : ainsi, Michelin toujours proposait fin 2004 ce pneu Airless pour scooter, à structure interne en composite similaire au Tweel, et dont les flancs « couvercle » pouvaient être de diverses couleurs.

En 2012, la technologie du pneu sans air arrive dans le domaine du VTT. L’entreprise américaine Britek, « réinventeur de la roue », a ainsi créé la surprise sur divers forums dédiés au vélo tout terrain en présentant ce pneu percé breveté. Après les systèmes à chambre air, tubeless et NoTube, serait-ce enfin le pneu parfait pour cette pratique ? Comme vous pourrez le constater dans la vidéo suivante, ce prototype se déforme peu sur les obstacles. Et que dire de son comportement dans la boue ?

Un certain Marcus K., ingénieur américain, proposait deux ans auparavant un concept de vélo en libre-service dont les roues sont librement inspirées du concept Tweel, ce qui se justifie pour un vélo à usage urbain…

Sachez toutefois que le New Yorkais J. V. Martin avait prototypé un système de roues à cerceau en bois encastré entre une semelle et des rayons en caoutchouc… en 1938 :

A quand le pneu sans air sur nos voitures ou vélos ? Et à quel prix ?
Au pire, roulez sans

Une histoire racontée par Johann Paquelier.

Crédits image d’en tête : Prestige auto moto pneus

By | 2017-01-04T23:09:18+00:00 novembre 28th, 2012|Categories: A la découverte des objets, Objets d'aujourd'hui|0 Comments

About the Author:

Laisser un commentaire