Manufacture cherche analyste en pifomètrie.

Ci-dessous l’offre d’emploi que nous demande de relayer cette manufacture de cacahuètes.


 

Idéalement située, notre manufacture est une entreprise florissante avec un effectif certain, dynamique et enthousiaste qui saura à peu près bien vous accueillir.

Oui, vous… Nous n’avons que peu de défauts mais nous avons besoin de vous pour remédier au plus gros d’entre tous…

En effet depuis des années et comme la plupart des entreprises d’ici et d’ailleurs notre management repose un tantinet sur des valeurs pifomètriques.

 

Par exemple :

  • Quand notre PDG dit : « Vous êtes une palanquée de bons à rien ! » Doit on comprendre qu’il vise toute l’équipe, quelques têtes de turc ou bien que le chef de projet va se faire virer incessamment sous peu ?
  • Quand notre responsable maintenance dit : « Il y a un léger problème avec la machine à peuler les cacahuètes » veut-il dire que ce sera réparé dans la minute ou que l’usine va s’arrêter pour un bout de temps ?
  • Quand notre responsable qualité nous dit « On a passé la certification à un poil près… » veut il dire qu’on a fait le strict minimum ou qu’il a dépensé une petite fortune au restaurant avec l’auditeur ?
  • Quand notre designer nous dit : « J’ai dépassé un chouïa le budget prototypage. »« , est-ce qu’il veut dire qu’il a fait un proto d’une classe internationale ou qu’il a fait une tertachiée d’essais avant de se décider ?
  • Enfin quand je dis : « Il y a un bail que je n’ai pas été augmenté… », est-ce que mon patron comprend qu’il va falloir investir quelques peccadilles ou qu’il s’en sortira en me donnant des queues de prunes ?

 

Afin de répondre à ces questions métaphysique et à un paquet d’autres du même genre nous avons dans un premier temps fait appel à un expert de l’E.N.S.I.P. qui a déployé en un rien de temps la norme UNM 00-001 – Grandeurs et unités – Système d’unités pifomètriques.

Ça nous a coûté une blinde mais on a appris deux ou trois trucs qui ne sont pas inutiles. Je vous laisse juge :

Le pifomètre est strictement personnel, inaliénable, consubstantiel à l’individu et inutilisable par autrui.
EXEMPLE : La notion de pétaouchnock évoque, selon le cas, le hameau voisin pour l’autochtone rural, une ville du Nord pour le juge méridional, ou une capitale africaine pour le normalisateur parisien.

Deux pifômes de sens contraire ne s’annulent pas.
EXEMPLE : Les deux expressions « Ça fait une plombe que je t’ai dit de me remettre ton rapport ! » et « Ça ne fait pas une plombe que tu m’as remis ton rapport ! » indiquent de façon identique qu’un subordonné va bientôt se faire remonter les bretelles par son chef pour peu que celui-ci prenne le temps de jeter un œil sur son rapport bâclé.

Voilà qui est un tant soit peu clair. On est passé à un micropoil près d’une erreur de jugement !

De même que les unités décrites plus haut on pu prendre un iota plus de sens…

La palanquée : unité de grande quantité, éventuellement dénombrable avec une bonne dose (voir définition) de courage.
EXEMPLE : J’ai une palanquée de dossiers en retard.

Le poil près : unité d’estimation fine, le plus souvent par défaut. Les sousmultiples sont le quart de poil près et le micropoil près. Lorsque le degré de précision requise confine aux limites du commensurable, le recours à l’unité dérivée le poil de cuisse de grenouille près, voire son sous-multiple le quart de poil de cuisse de grenouille près, devient indispensable.
EXEMPLE : aujourd’hui, j’ai fait mes heures de boulot, à un poil près.
NOTE : L’exemple met en évidence une notion d’incertitude par défaut, mais pas trop.

Le fifrelin : unité de petite quantité qui admet une forme adjective, fifrelinesque, qualifiant une quantité infinitésimale. Son synonyme immigré est le chouïa. Dans le Sud-Ouest, on lui préfère son équivalent, le brinborion, qui a l’avantage de rimer avec le substantif monosyllabique ponctuant, traditionnellement, chaque fin de phrase.
Exemple : Mon salaire a augmenté d’un fifrelin, ou d’un chouïa (dans certaines entreprises), ou d’un brinborion, con.

Nous sommes reconnaissants à l’UNM pour l’effort non négligeable que constituent les précieuses précisions apportées sur la flopée de termes de notre quotidien, force est toutefois de constater que je ne connais pas encore de combien de crottes de biques je vais être augmenté.

 

Nous n’avions donc pas une ribambelle de choix…

Soit nous demandions à notre tripotée d’employés de changer un tantinet leurs habitudes et d’ajouter quelque précisions à leur langage.

Soit nous engageons un analyste en Contrat à Durée Indéterminée pour tenter d’y voir un poil plus claire au fil de l’eau dans les déclarations des uns et des autres.

Pour une flopée de raisons qui pourront vous paraître évidentes nous avons opté pour la seconde solution.

Si vous avez lu ce texte jusque là c’est indubitablement que vous êtes intéressé par ce poste.

Voici les quelques qualités dont vous devrez faire preuve.

  • Tout d’abord sachez que nous sommes bien conscients qu’il n’y a pas bezef d’analystes en pifomètrie. Nous accepteront donc quiconque fera preuve d’un tant soit peu de motivation et acceptera de se former sur le tas
  • Vous devez être débrouillard à un certain point, du moins un point incertain qui vous permettra de vous en sortir.
  • Vous devez aprendre a maîtriser quelques logiciels d’aide à la pifomètrie pour peu qu’on en trouve. Ou pas…
  • Vous devez avoir compris la norme UNM 00-001 – Grandeurs et unités – Système d’unités pifomètriques ou du moins être capable de vous en servir au pif.
  • Vous devez disposer pour cela d’un tant soit peu de sens commun sans quoi on ira pas bien loin… Étant entendu que le sens commun est strictement personnel à chacun de nos employés.
  • Vous appréciez le doux parfums de cacahuètes et des queues de prune.
  • Vous avez enfin une pincée d’humour, ça aide toujours…

La rémunération ne sera pas négligeable et à hauteur de vos compétences.

Vous aurez aussi le droit à une tapée d’avantages à déterminer !

Si vous êtes intéressé merci de laisser une lettre de motivation en commentaire. Nous contacterons dans un certain laps de temps.

About the Author:

Crée de nouveaux produits. Blog sur le design, l'industrie, l'innovation...

2 Comments

  1. Sacha Lamna 1 avril 2017 at 11 h 42 min - Reply

    Bonjour,

    En tant que futur analyse en Pifométrie je me permet de vous donner la traduction rigoureusement exacte de ce que vous avez voulu dire :

    La rémunération ne sera pas négligeable et à hauteur de vos compétences.
    > Effectivement, je suis d’accord avec vous pour dire que 5000€ net par mois n’est pas négligeable.

    Vous aurez aussi le droit à une tapée d’avantages à déterminer !
    > Déterminons les donc rapidement : une voiture de fonction de marque Porsche (je me contenterai de la 911), un fauteuil massant (à moins qu’une jolie secrétaire ne soit volontaire !), budget illimité pour les notes de frais et un logement de fonction de 120m² en centre ville.

    J’ai parcouru la norme avec une bonne dose d’attention, je suis méga motivé, j’ai une débauche de débrouillardise en réserve, une bonne ration de sens commun, une tripée de compétences, je pense donc apporter une incommensurable valeur ajoutée à votre entreprise.

    Cordialement

  2. Pénélope 1 avril 2017 at 13 h 06 min - Reply

    Ca tombe bien ! J’ai perdu mon emploi suite à une sombre machination de nos opposants ! Je cherche un contrat qui me permettrait d’avoir une certaine vie de famille et que je puisse exercer depuis mon manoir. Si ces conditions vous conviennent je pourrais réaliser une flopée d’analyses que je vous communiquerai par oral !

Laisser un commentaire